Parfois, quand les sentiments vous submergent, quand la boule en travers de la gorge ne descend pas, quand l’oppression vous réveille, il faut réussir à lâcher cette tension. Une bonne méthode, quand courir ne suffit pas, et d’aller voir un beau film au cinéma…mais un trés beau film, un de ceux qui vous prennent aux tripes et ne vous lâchent pas, un de ceux qui vous accompagnent une fois la lumière rallumée, un de ceux dont on parle et reparle, un de ceux dont le sujet vous touche particulièrement parce que vous connaissez trop ce combat, un de ceux que vous reverrez, un de ceux qui vous redonnent la pêche malgré les larmes…un de ceux où vous lâchez prise et accepter la vague…

 

La guerre est déclarée

Bien sûr, il faut y aller, bien accompagnée, avec quelqu’un capable de vous laisser vivre ça sans essayer d’atténuer ni de dire de paroles inutiles et d’en rire, face au regard affolé des gens entrant dans la salle, me croisant lorsqu’on descend les escaliers…merci à toi.

Advertisements