Lors d’une formation qui a été un très beau moment de partage grâce au groupe participant, l’intervenant nous a transmis quelques idées pour travailler à son propre développement. L’une d’elle vient de Steeve Jobs, qui, parait-il se regardait dans la glace tous les matins en se posant la question: S’il me restait 15 jours à vivre, aurais-je envie de vivre cette journée? Si la réponse était non 3 jours de suite, il en déduisait qu’il devait changer quelque chose…Je trouve cette approche intéressante et aussi, le message délivré par François ROUSTANG à notre formateur: Voulez-vous connaître le secrets des secrets pour s’accepter tels qu’on est? et bien c’est: « Je suis comme je suis, et je vous emmerde!« .

Mes visites ont été ponctuées de recettes bien évidemment. En commençant par un cheesecake salé au chèvre, miel et amandes . Sauf que nous avons fait une pâte brisée classique, et utilisé du miel milles fleurs. Puis, dans le même week-end, il y a a eu des surprenantes

Boulettes de poulet aux cacahuètes: 450g d’escalopes de poulet, 1 oeuf, 1 oignon, 6 branches de persil (parce qu’on aimait pas la coriandre), 4 càs de beurre de cacahuète, 80g de cacahuètes grillées salées, poivre, huile. Eplucher l’oignon, laver et ciseler le persil, couper le poulet en dés, concasser les cacahuètes. Mixer: le beurre de cacahuètes, le persil, l’oignon, l’oeuf et du poivre comme vous voulez. Ajouter le poulet et les cacahuètes mixer à nouveau. A ce stade, normalement il faut laisser le mélange 1h au frais, mais on a enchaîné directement. Faire des boulettes et les faire dorer dans une poêle avec de l’huile, puis finir de dorer au four (technique hyper efficace!)…à manger avec une salade verte.

Un cobler rhubarbe fraises improvisé par un après-midi lyonnais pluvieux en s’inspirant de Lilo. 500g de rhubarbe, 300g de fraises, 50g de poudre d’amandes, 100g de farine, 100g de beurre, 50g de sucre. Peler la rhubarbe et la couper en morceaux, la mettre dans le four pendant qu’il chauffe (en couvrant). Equeuter et couper les fraises en morceaux. Préparer la pâte en mélangeant tous les autres ingrédients. Une fois que la rhubarbe a commencé à fondre: ajouter les fraises, puis la pâte en faisant des petits coussins (il ne fait pas l’effriter comme un crumble). Cuire à 220° pendant 20 minutes environ

Des Quenelles de pain (le lien ici est la recette avec fromage coulant au coeur, nous avons fait nature, mais j’ai testé la recette à la vache qui rit l’an dernier et c’était trés bon aussi)…

une tarte de soeur: oignons- épinards: 200 g de farine, 100 ml d’huile d’olive, pleins d’oignons (1kg peut-être?), 1 grosse poignée d’épinards, 1 càs bombée de graines de lin, 1 càs bombée de graine de sésame, 1càs de moutarde. Faire la pâte en mélangeant, la farine, la moutarde, l’huile, les graines. Ajouter de l’eau au besoin: ça donne une pâte assez sablée. L’abaisser dans un moule de 24 cm environ. Emincer les oignons, les faire revenir lentement dans une bonne càs d’huile d’olive à couvert. Pendant ce temps nettoyer et hacher grossièrement les épinards. Quand les oignons sont biens fondus, au bout de 15 minutes, je pense, sortir du feu et ajouter les épinards. Bien mélanger et ajouter sur le fond de tarte. Enfourner à 200°C le temps que le fond cuise bien…(précis non?)…avec une salade verte, ça fait une bonne tarte de soeur, qui peut aussi faire tarte de pique-nique avec un frère le lendemain au bord de la rivière.

Et quelques restos trés sympas aux hasards des déplacements professionnels et personnels:

à MONTPELLIER: Le petit restaurent Natur’L  – 6 rue de la Vieille – pour goûter de bonnes soupes originales et de grandes salades  et le café ATYS – 4 place de la Révolution française.

LYON: Le petit japonais: DOMA – 11 rue de la Lanterne dans le 1° –

Publicités