Je pourrais retourner me perdre dans la contemplation de cet archipel que je n’ai, cette fois ci, vu que de terre, au soleil presque couchant…parce qu’il est mystérieux déjà vu de terre…Parce que là, tout semble possible…

Publicités