Depuis si longtemps attrayante autant qu’effrayante,
Étendues rêvées, fantasmées.
La Laponie m’a rattrapée.

Lumières crues, froid pinçant, neige cotonneuse, forêts enchantées,
Vent glacé, soleil réchauffant, aurores soufflées,
Immense sérénité,
Larmes de joie, de fatigue, de peur
Rires, sourires figés,
Tout ici semble dans l’excès,
Mes sens sont saturés, mes émotions désorientées.

Cadeau inespéré,
La Suède m’a rattrapée, à moins que je ne l’ai attrapée,
Comme un virus, elle me foudroie.
M’oblige à être dans le présent.
Ici et Maintenant.

Et pourtant…
Mes pensées s’envolent souvent
Vers ceux qui m’ont accompagnée,
Poil à gratter ou oreilles attentives,
Je sais que je dois cette expérience,
A tout cette bienveillance.

Et j’aimerai parfois, partager cette immensité

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Advertisements